Scalpel et Matula | Actualité et réflexions - Page 6 sur 10 - Scalpel et Matula
35
blog,paged,paged-6,ajax_updown_fade,page_not_loaded,

Scalpel et Matula

 

Quelques photos après notre animation au mémorial du Linge

26 Juin 2015, Posté par scalpeletmatula.fr dans animation

Dans le cadre des animations sur le centenaire des combats de la première guerre mondiale à la tête des faux et au Linge, Scalpel et Matula a présenté une animation du 11 au 13 juin dernier à Orbey puis au mémorial du linge sur le service de santé aux armées 14-18.

La bataille qui s’y est déroulée sur 3 mois, du 20 juillet au 15 octobre 1915, a coûté la vie à 17 000 soldats sans qu’aucune percée ne puisse être effectuée. Le musée lui-même comporte une série de plusieurs salles présentant une collection qui aborde de multiples facette des combats, de l’aspect purement militaire (uniformes, armes individuelles – fusils, grenades dont de rares exemplaires lacrymogènes françaises… -, crapouillots et minenwerfer, etc… ) à la simple vie quotidienne avec une vitrine présentant de l’art de tranchée. La projection d’un film à l’entrée du mémorial permet de retracer brièvement les événements qui se sont déroulés sur le site. Une reconstitution de tranchée allemande grandeur nature permet de se rendre compte des conditions du soldat avant de se rendre à l’extérieur sur le terrain où on peut découvrir une partie restaurée de la zone sur laquelle se sont déroulés les combats. A noter qu’une présentation permanente sur le service de santé devrait être installée en intérieur, probablement d’ici la fin 2015.

Sur le terrain, les tranchées allemandes, bétonnées, prévues pour un long face à face, sont situées au sommet et surplombent les tranchées françaises creusées en contrebas à flanc de coteau. Même après avoir maintes fois lu, que les soldats des deux camps pouvaient se trouver très proches, il est saisissant d’observer des avant postes français à quelques mètres seulement des tranchées allemandes. L’embrouillamini de barbelés, les « étendoirs à viande » comme les nommaient avec un certain humour les poilus,  n’est plus présent mais la présence de quelques « queues de cochon » permet de s’imaginer les lieux tels qu’ils étaient à l’époque. De multiples croix blanches marquent les lieux où ont été relevé les restes de soldats jusqu’à lors portés disparus.

Une visite à faire absolument si vous passez dans la région.

Ci dessous quelques photos faites après l’animation au mémorial.

Lelinge_3

 Marie Louise et Joseph Casimir. On vient bien un décroché de la tranchée destiné à éviter les tirs en enfilade depuis le parapet et également à limiter les dégâts en cas de chute d’un obus ou d’une grenade dans la tranchée.

Lelinge_4 Joseph Casimir observant une baïonnette allemande modèle 1898 dite en langue de carpe. On aperçoit sur le parapet une queue de cochon et des restes de barbelés.

Lelinge_1

Où est passé cette trousse d’instrument ???

Lelinge_2

Coup de mou !

Les prestations scalpel et matula : où nous voir cette année

25 Juin 2015, Posté par scalpeletmatula.fr dans animation

Un calendrier rapide de nos prochaines sorties, après nos premières sorties cette année à Ecouen (fête renaissance) et à Orbey (animation 14-18) :

Le 5 juillet nous participerons à la cinquième édition de la fête médiévale du Pêchereau (Indres). Cette fête qui existe depuis 2009 (avec un petite pause en 2013 et 2014) débutera le samedi soir avec un dîner médiéval en musique, puis se poursuivra le dimanche sur le site du château du Courbat (élevé à l’origine au 13ième siècle) avec de nombreuses animations.

Les 15 et 16 août nous serons à l’hôpital Notre Dame à la Rose, à Lessines (Belgique) dans le cadre de son exposition temporaire « D’Ambroise Paré à Louis Pasteur« . Cette exposition, que nous avions déjà signalée dans un précédent post, présente plus de 200 pièces originales illustrant l’évolution de la médecine et pharmacie du 16ième au 19ième siècle. Nous aurons donc l’occasion d’évoquer la transformation de la connaissance et pratique médicale, depuis un savoir dogmatique hérité des antiques vers une science basée sur le résultats d’expérimentations, mesurées, observées. Ce sera aussi l’occasion d’aborder le rôle déterminant des conflits et des nouveaux outils mis à disposition de la recherche médicale.

Le 19 septembre nous participerons à la 13ième journée médiévale à Vincennes (Val de Marne) organisée dans le cadre des Journées du Patrimoine. Nous y présenterons les plantes utilisées en médecine médiévale.

Les 10 et 11 octobre, retour à l’hôpital Notre Dame à la Rose pour un second week end.

Nous serons également présents au festival Fous d’Histoire, les 17 et 18 octobre à Dinan (Côtes d’Armor) et à Pontoise (Val d’Oise) du 20 au 22 novembre.

Festival du Connétable – Ecouen 23 et 24 mai 2015

15 Juin 2015, Posté par scalpeletmatula.fr dans animation

Scalpel et Matula a participé à la fête renaissance d’Ecouen (95) – le festival du connétable – qui s’est tenue le mois dernier et a donné lieu à de nombreuses animations dans la ville et au château. Pour rappel, ce dernier abrite le musée national de la Renaissance qui présente de magnifiques collections sur cette période.

Fete connetable

Installés dans le parc Charles de Gaulle, nous avons pu présenter les spécificités de la médecine et chirurgie de la Renaissance. La période est en effet riche en événements avec d’abord des avancées spectaculaires en anatomie liées aux travaux menés dans l’école de Padoue. André Vésale dans son De humanis corporis fabrica énonce les fondements de l’anatomie moderne. De son coté William Harvey, se basant sur une approche quantitative, novatrice face à la médecine dogmatique et livresque connue jusqu’à lors, pratique une médecine expérimentale qui l’amènera à formuler son hypothèse sur la circulation sanguine dans le corps humain (publiée en 1628 dans Exercitatio Anatomica de Motu Cordis et Sanguinis in Animalibus). La Renaissance, c’est aussi Ambroise Paré, qui de simple barbier sera nommé chirurgien par ordre du roi. Formé sur les champs de bataille, il saura reprendre et administrer à bon escient certains gestes des anciens (ligature des vaisseaux par exemple), abandonner les pratiques dangereuses et en inventer de nouvelles. Publiant son oeuvre en Français et non plus en Latin, ce qui lui vaudra de nombreux reproches de ses pairs, il vise une diffusion du savoir au plus grand nombre et notamment hors de la population « savante ». A travers les fac-similé et reproductions d’instruments et d’armes d’époque, nous avons évoqué sa carrière, mais aussi abordé les thèmes de l’hygiène, de la cosmétologie et l’apothicairerie à la Renaissance.

Ecouen_1Ecouen_2

Début février, Scalpel et Matula a collaboré avec l’association Marchands d’Oublis pour présenter aux élèves des 9 classes de cinquième, plusieurs ateliers abordant la médecine, la chirurgie (avec une attention particulière sur la chirurgie de guerre), l’apothicairerie et l’hygiène à la fin du moyen age.

Plus de 250 élèves se sont succédés sur 4 présentations d’une heure durant lesquels Dame Clotilde, miresse de son état, et Michel, mercenaire dans les armées du roi de France, leur ont présenté (entre autres) vie, armes et équipement du soldat, ses relations avec les médecins et chirurgien en campagne, les théories de la connaissance médicale de l’époque, les conditions d’hygiène en campagne et en ville et bien d’autres sujets en passant par la cosmétologie, les préparations telles que les distillations, les us et coutume…

Beaucoup de questions et des échanges en fin d’atelier – quitte à rater la récré – ont rendu ces moments vraiment très agréables.

Un grand merci aux enseignants et à l’encadrement du lycée Saint François d’Assise pour leur accueil chaleureux.

Atelier_medecine_et_chirurgie

Table de médecine et chirurgie

Atelier_homme_d_arme

 La vie du soldat