Scalpel et Matula | Actualité et réflexions
35
blog,paged,paged-6,ajax_updown_fade,page_not_loaded,

Scalpel et Matula

 

Remise des diplômes du DU d’Histoire de la Médecine

22 Oct 2015, Posté par scalpeletmatula.fr dans évènements

Le 3 octobre dernier a eu lieu la remise des diplômes pour les étudiants reçus au D.U. d’histoire de la médecine délivré par l’université Paris V Descartes. Jocelyne Warnesson a été reçue sur la base d’un travail intitulé « techniques chirurgicales en France du 13ème au 17ème siècle à travers quatre chirurgiens illustres en leurs temps et trois interventions classiques« . La cérémonie a été l’occasion d’échanger entre les étudiants de la promotion 2014 et 2015. Les meilleurs mémoires du D.U. devraient être mis en ligne sous peu sur le site de l’Institut d’Histoire de la médecine, chirurgie et santé, sur avis des professeurs Fabiani et Berche, co-directeurs des enseignements.

Remise

DU

Photodegroupe

Les Virades de l’espoir 2015

08 Oct 2015, Posté par scalpeletmatula.fr dans animation

Petit retour sur les Virades de l’Espoir de la vallée de Chevreuse qui se sont déroulées le 17 septembre dernier avec une partie de la virade qui se déroulait dans le cadre du château de la Madeleine à Chevreuse (78).

Le grand soleil a permis à des visiteurs toujours nombreux de venir s’informer et soutenir la recherche contre la mucoviscidose tout en ayant l’occasion de participer aux nombreuses activités proposées. Au menu de la partie médiévale de cet événement : baptêmes d’équitation et spectacles équestres, combats de chevaliers (compagnie des Fer Vêtus), jeux et alimentation médiévale (Marchands d’oublis), contes (Myrrdhin) et médecine et chirurgie de guerre au moyen age, avec un atelier de préparation de dentifrice médiéval pour les plus jeunes (Scalpel et Matula).

Blog

Rendez-vous en 2016 pour la prochaine Virade au château.

 

L’histoire au quotidien – la Révolution

08 Oct 2015, Posté par scalpeletmatula.fr dans tournage

Scalpel et Matula a participé au tournage d’un nouvel opus de la série l’Histoire au quotidien avec Mac Lesggy et Marjolaine Boutet consacré à la période de la Révolution française. Cette émission sera projetée le 26 octobre prochain sur M6.

Histoireauquotidien_larevolution

Nous avons en particulier évoqué l’utilisation des ventouses à fin thérapeutique, telles qu’utilisées à la fin du 18ième siècle : ventouses scarifiées en complément local des saignées et ventouses « sèches » à but de décongestion humorale locale.

Le tournage a réuni historiens, reconstitueurs et passionnés d’histoire parmi lesquels Alain Nice et les membres de Carmagnole Liberté (avec le célèbre fabriquant et marchand d’estampes « Basset »), Marie de Rasse, Guillaume Levillain de Burgundia 1415, Antoine Leduc et les musiciens de l’Illustre Compagnie.

Nous espérons que le public prendra autant de plaisir à regarder cette émission que nous avons eu à y participer.

L’exposition une armée qui soigne restera en place jusque mi-janvier 2016 au musée du Val de Grace. Cette exposition que nous avons déjà mentionnée couvre divers aspects du service de santé 14-18 et présente des pièces assez exceptionnelles en complément de l’exposition permanente du musée. Ci-dessous, quelques clichés des pièces exposées.

A tout seigneur tout honneur : la plaque commémorative de la citation à l’ordre de l’armée attribuée à l’école du Val de Grace pour son action durant la Grande Guerre.

unearmeequisoigne_00

L’exposition présente d’abord les uniformes et l’équipement des personnels de santé. La signalétique sur le champ de bataille : le personnel de santé (médecin, infirmier, pharmacien…) porte le brassard de neutralité blanc à croix rouge. Ici un exemplaire de médecin attribué avant le conflit (liseret doré) et son tampon de réception sur la face interne.

unearmeequisoigne_02Unearmeequisoigne_01

 

A partir de 1915, le personnel de santé reçoit en dotation le casque Adrian avec le caducée, la branche de laurier et la branche de chêne.

unearmeequisoigne_03

Le casque Adrian vient en remplacement de la cervelière distribuée comme une solution de protection provisoire contre les projections sur le champ de bataille. Cervelière et casque permettent d’éviter nombre de blessures au crane, mais ni l’une ni l’autre ne confèrent une protection contre les tirs directs ou les explosions trop proches.

unearmeequisoigne_04

Infirmière, médecin et infirmier régimentaire auprès d’un blessé. Médecin et infirmier présentent l’uniforme bleu horizon. Le blessé (également un infirmier d’après les boutons de sa capote 1877) présente l’uniforme d’entrée en guerre avec un pantalon garance. Au fond, le brancard à compas Franck (du nom de son inventeur) modèle 1892.

unearmeequisoigne_07

 unearmeequisoigne_08

 L’exposition présente beaucoup de matériel utilisé quotidiennement par le personnel du service de santé à l’instar de cette malle à pansement accompagnée d’un sac d’infirmier et de sangles de portage pour les brancards.

 unearmeequisoigne_06

Encore du matériel : une trousse d’infirmier, le pansement individuel, distribué à chaque soldat et une version avec teinture d’iode.

unearmeequisoigne_05

unearmeequisoigne_065

unearmeequisoigne_066

L’exposition aborde largement le thème des différents traumatismes subis par les soldats au front avec les problématiques nouvelles des gueules cassées et des chocs traumatiques.

unearmeequisoigne_09

unearmeequisoigne_10

Le problème du triage et de l’évacuation des blessés est naturellement développé, avec notamment les documents de suivi des blessés et les infrastructures développées pour rapprocher l’hopital du front, comme cette barraque système Adrian.

unearmeequisoigne_11

unearmeequisoigne_12

Une exposition très riche donc, à voir, grâce à la prolongation, jusqu’au 17 janvier 2016.